Super LeagueCeferin tacle très lourdement Agnelli et les dirigeants à l’initiative du projet

105
Single Post


Single Post
Super League : Ceferin tacle très lourdement Agnelli et les dirigeants à l’initiative du projet
Président de l’UEFA, Aleksandr Ceferin s’est exprimé ce lundi en début d’après-midi sur le projet de Super League que 12 clubs ont annoncé dans la nuit de dimanche à lundi. Le Slovène a très lourdement taclé les dirigeants de ces équipes, en particulier Ed Woodward et Andrea Agnelli.

“J’ai vu bien des choses dans ma vie, mais jamais une telle situation de ce genre où la cupidité est tellement forte qu’elle écrase toutes les valeurs humaines.” Les propos sont forts et en disent long sur le ressentiment d’Aleksander Ceferin à l’égard des dirigeants des 12 clubs européens qui ont annoncé la création d’une Super League qui va venir concurrencer la Ligue des champions.


Le président de l’UEFA, le regard lourd et empreint de déception, s’exprimait au cours d’une conférence de presse prévue par l’instance européenne pour présenter la réforme de la C1. Après un propos liminaire, au cours duquel il a dénoncé la “cupidité” d’un petit groupe de clubs et évoqué “l’unité des sociétés et des gouvernements” contre cette nouvelle compétition, Ceferin s’en est ensuite pris à Ed Woodward et Andrea Agnelli.
“Je n’ai jamais vu une personne qui ment de manière aussi persistante”

Agnelli, président de la Juventus, était jusqu’à ce matin le membre du comité exécutif de l’UEFA et président de l’Association européenne des clubs (ECA). Ancien proche de Ceferin – ce dernier est le parrain de la fille d’Agnelli -, le président de la Juventus a pris le contre-pied de l’UEFA pour lancer le projet de Super League. Un coup de poignard dans le dos dénoncé par Ceferin ce lundi.


“Pour ce qui est d’Andrea Agnelli, je dois dire que c’est la plus grande déception. Je ne veux pas faire de remarque personnelle, mais je n’ai jamais vu une personne qui ment de manière aussi persistante. C’est incroyable, je lui ai parlé samedi après-midi. Il m’a dit que ce n’était que des rumeurs et m’a ensuite dit qu’il me rappellerait plus tard. Et le lendemain, on voit le communiqué”, a expliqué Ceferin au cours de cette conférence de presse.
Ceferin et les dirigeants de l’UEFA trop “naïfs”

Le président slovène s’en est également pris à Ed Woodward, le directeur général de Manchester United, un des six clubs anglais qui participeront à la Super League: “Je n’ai jamais vu des gens se comporter de cette manière. Je n’ai pas eu beaucoup de contacts avec Woodward, mais il m’a dit la semaine dernière qu’il était très satisfait de la réforme des compétitions, qu’il y était totalement favorable, et qu’il voulait simplement évoquer le Fair-play financier. Mais de toute évidence, il était déjà prêt à signer autre chose.”

Visiblement très marqué par la sécession d’une partie des plus grandes équipes européennes, Ceferin a expliqué que les dirigeants de l’UEFA s’étaient peut-être montrés un peu trop “naïfs” quant aux intentions de certains présidents de clubs, qu’il a qualifié de “narcissiques”, “serpents”, tout en faisant référence au film des années 1960 “The Dirty Dozen” (traduit littéralement “les douze sales”), dont le titre français était “Les douze salopards”. Avant d’affirmer que l’UEFA était prête à conte-attaquer: “Maintenant, nous savons et nous allons prendre des mesures.”


Source: seneweb.com