Surveillance Des Sites Libérés Et Espaces Verts Aménagés : Le Ministère De L’urbanisme Signe 150 Contrats Pour Des Jeunes De L’oncav

0
23


Single Post
Surveillance des sites libérés et espaces verts aménagés : Le ministère de l’Urbanisme signe 150 contrats pour des jeunes de l’ONCAV
Le ministère de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique est déterminé à préserver le cadre de vie des populations sénégalaises. En effet, après l’Unité de coordination de la gestion des déchets solides (UCG) et autres structures non moins importantes, il a paraphé, à travers la direction générale du Cadre de vie et de l’Hygiène publique, un accord de partenariat avec l’Organisme national de coordination des activités de vacances (ONCAV), une association d’utilité publique regroupant près de 8 000 Associations sportives et culturelles (Asc) à travers le pays. Ce, pour « accompagner » le ministère dans ses activités de promotion d’un meilleur cadre de vie. La cérémonie officielle de signature a eu lieu, ce mardi 16 novembre, au Centre international de conférence Abdou Diouf (Cicad) à Diamniadio.

Matérialisation de la signature de 150 contrats de travail pour des jeunes

Il s’agit ici, d’établir une relation de confiance entre ces deux institutions qui se matérialise par la signature de contrat de travail pour 150 jeunes issus du mouvement ‘’Navétanes’’ et qui prône la politique d’emplois associatif, adapté et soutenu par le programme « Xeyu Ndaw Yi ». Mais, le ministre Abdoulaye Saydou Sow estime que ce quota est un peu insuffisant par rapport à la demande. Ainsi, présidant la rencontre, il a demandé à son directeur général en charge du Cadre de vie et de l’Hygiène publique de voir s’il était possible d’ajouter 50 autres jeunes afin d’amener le nombre à 200.

Selon lui, les 8 000 Asc qu’incarne l’ONCAV, peuvent être aussi d’«excellents relais, des agences comme celles de Sénégal services pour la transmission des bonnes informations et autres services d’utilité publique et aux bons moments ».

« La responsabilité de s’engager davantage dans la promotion des politiques publiques »

Le ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique a, par ailleurs, saisi l’occasion pour demander au président de l’ONCAV de « réfléchir davantage sur l’importance de l’engagement, tantôt l’identité de citoyens engagés et porteurs de projets, réformes et programmes publics ». Parce que, pour lui, au-delà des « activités légendaires, l’organisme a la responsabilité de s’engager davantage dans la promotion des politiques publiques pour les faire connaître aux populations afin de leur en faire bénéficier davantage ».

Mise en place d’un trophée « Sénégal zéro déchet »

Pour finir, Abdoulaye Saydou Sow a annoncé la mise en place d’un trophée «Sénégal zéro déchet». Lequel sera doté du trophée du Chef de l’Etat. Il s’est engagé à doter ce trophée d’une prime de 20 millions de francs.

Le ministre s’est engagé également à faire recevoir par le Chef de l’Etat cette équipe qui aura gagné ledit trophée. Une manière, pour l’autorité étatique, de « montrer les bons exemples ».

Outre ces engagements, Abdoulaye Saydou Sow a souligné la nécessité de mettre en place une coopérative d’habitat au profit du mouvement ‘’Navétanes’’.     

« La convention va au-delà de nos pensées »

Le président de l’ONCAV, Amadou Kane, quant à lui, a souligné que cette convention de partenariat entre son organisme et le ministère de l’Urbanisme va au-delà de leurs pensées. L’objectif est de faire en sorte que les ‘’Navétanes’’ participent à la protection, la préservation et l’entretien de l’emploi des jeunes des Asc.

Le choix de l’ONCAV n’est pas fortuit

Le Directeur général du Cadre de vie et de l’Hygiène publique, pour sa part, a soutenu que le choix opéré sur l’ONCAV n’est pas fortuit car, c’est une structure « très représentative » au niveau national.

Pour Abou Ba, ce partenariat permettra, au niveau national, de faire « un maillage territorial ». En effet, le ministère attend de l’ONCAV qu’elle puisse, à travers ses acteurs, « l’accompagner » dans ses missions, à savoir : la surveillance des sites libérés, les espaces verts aménagés, à l’amélioration du cadre de vie des populations, entre autres.