logo

Tweet supprimé, don de 200 000 doses du vaccin chinois : Diouf Sarr joue la carte de la prudenceParMaimouna SANÉ 13/01/2021 à 12:08

Sunufm Radio
Sunufm Radio
Développeur: GS3 Sénégal
Prix: Gratuit


Un tweet faisant état d’un don de vaccins de la Chine au Sénégal a été supprimé du compte du ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr, quelques instants après avoir été publié. Le ministre et ses services jouent la carte de la prudence après des soucis notés dans les conditions de livraison des 200 000 doses prévues.

Le tweet

 « A travers un don de 200 000 doses du vaccin Sinopharm fait au Sénégal, le président Xi Jinping réaffirme son amitié à son Excellence Macky Sall et son attachement à la coopération sino-sénégalaise. Un engagement commun résolu à vaincre le #Covidsn. Ensemble nous vaincrons », c’est ce tweet en question qui a occasionné une vive polémique au sein de l’opinion depuis hier mardi, avant d’être supprimé du compte Twitter du ministre Abdoulaye Diouf Sarr.

Appui aux pays africains

La Chine est en train de travailler pour appuyer les pays africains qui font face à la pandémie du coronavirus. C’est dans ce cadre que Pékin a proposé notamment à Dakar 200 000 doses du vaccin développé par ses industries pharmaceutiques.

Les éléments manquants

Le Sénégal, selon Source A de ce jour, devrait officialiser cette nouvelle, très prochainement, mais le pays est dans l’attente de disposer des éléments scientifiques, avant d’accepter ce vaccin.

Le refus de la Chine

Mais le Sénégal se heurte à deux soucis : d’abord, la Chine se refuse pour le moment, de partager ses données sur les essais cliniques. Ensuite, son vaccin qui est sur le point de valider sa phase trois, n’est efficace pour le moment, qu’à 79,43%.