Y en a marre annonce de “grandes manifestations pacifiques” contre la justiceParCheikh Tidiane Kandé 19/11/2021 à 15:06

0
26


En conférence de presse hier à Dakar, le mouvement Y en a marre a annoncé la tenue de ‘’grandes manifestations pacifiques’’ pour dénoncer le fonctionnement de la justice. L’affaire Simon-Kilifeu en est le prétexte.

“Nous allons vers de grandes manifestations sous le slogan “Yonn migui diengue”. Il s’agit de grandes manifestations sur la problématique de notre justice. Ça peut être des marches, de grosses mobilisations pacifiques, etc”, a informé le coordonnateur de Y en a marre, Aliou Sané.

Lui et ses amis ne comprennent pas le refus d’une liberté provisoire à Kilifeu. Il a été arrêté avec Simon pour les délits de faux dans un document administratif, complicité de corruption, complicité de tentative de faux et complicité de trafic de migrants. “A l’instar de Simon, Kilifeu présente toutes les garanties de représentation en justice. Pourquoi le juge a rejeté sa demande de mise en liberté provisoire ?”, se demande Aliou Sané.

Ainsi, il est convaincu que “Kilifeu reste otage de la justice manipulée par la politique. Il a des opinions qui dérangent. Vous avez vu l’affaire des députés cités dans l’affaire de trafic de passeports diplomatiques. Malgré le fait que leur immunité parlementaire a été levé, on constate tous la lenteur qu’il y a dans cette affaire”.

Parallèlement, il y a cette affaire de plainte de Kilifeu contre son bourreau, Thierno Diallo, et les diffuseurs de la vidéo, à la brigade de la cybercriminalité. “Il a été extrait une fois pour confirmer sa plainte. Depuis, rien ne bouge. Ce n’est pas sérieux et les Sénégalais ne sont pas contents de leur justice”, a déclaré Aliou Sané.

Par ailleurs, un des membres fondateurs du mouvement Y en a marre, Thiate, a tenu à apporter certaines précisions suite à la libération de leur camarade Simon. “Le procureur n’a pas accordé la liberté provisoire à Simon par gentillesse ou parce que Simon est malade. Il était dos au mur ; parce que Simon a apporté tout ce qu’on lui a demandé pour garantir sa liberté. Il en est de même pour Kilifeu. Ils le retiennent pour se venger, nous intimider. Cela ne repose sur rien. Je ne veux même évoquer le nom de Boughazelli et comparer sa situation à celle de Kilifeu, parce que ce serait manquer de respect à Kilifeu”, dénonce-t-il.

Avec EnQuête


Source: senego.com