Yewi explose ! (Par Ibrahima Baba Sall)

Sunufm Radio
Sunufm Radio
Développeur: GS3 Sénégal
Prix: Gratuit


Les investitures des élections législatives du 31 juillet 2022 ont fait des fortunes diverses.
Pendant que la coalition Benno Bokk Yakaar a fini , sous la conduite éclairée du Président de l’Alliance Pour la République (APR) et de ladite coalition, de retrouver l’union sacrée autour de lui pour une victoire éclatante à l’occasion de ces joutes, la coalition Yewi Askan Wi, quant à elle, est hantée par les démons de la division et est presque au bord de l’implosion.
Benno Bokk Yakaar est parvenue à surmonter l’obstacle des listes parallèles qui avaient fait floraison pendant les élection municipales et territoriales du 23 janvier 2022.
Ceux qui était partis trop vite en besogne voyant dans la soi-disant percée de Yewi Askan Wi dans quelques localités du Sénégal ( 4 départements sur 43 et 71 sur 553 communes) résultante de la dispersion des forces de Benno vont très vite se raviser.
En effet ce type d’élection ne voyait pas intervenir directement le coefficient personnel du Président Macky Sall mais plutôt celui des responsables locaux en concurrence avec d’autres pour la conquête des suffrages locaux.
Ce qui devait surtout faire la différence c’est la capacité du leader à mobiliser les bases, chose tributaire des relations qu’il entretenait avec elles.
Les choix faits dans certaines localités ont donc fait perdre la coalition qui a heureusement tiré toutes les conséquences de cela pour mieux affronter les élections législatives.
La coalition Bennoo Bokk Yaakaar, vieille de maintenant d’une dizaine d’années, prouesse pour une coalition au pouvoir composée d’une multitude de partis et de mouvements politiques et pas n’importe lesquels, consciente des enjeux de ces élections, a su taire toutes ses divergences et procédé sous la direction éclairée du Président de la coalition, à des investitures sans anicroche.
Cela prouve encore le leadership incontestable du Président qui, durant toutes ces années, a su diriger d’une main de maître la coalition qui va survivre à 7 élections.
C’est un record inédit dans l’histoire politique du Sénégal, voire du monde que le Président a réalisé. Nous avons la certitude que cette coalition a encore de beaux jours devant elle.
C’est tout le contraire de Yewi Askan Wi qui n’a même pas encore un an d’existence et qui déjà navigue dans les eaux troubles des magouilles, de la trahison, de la division qui risquent de la noyer à jamais.
Rien de surprenant car cette coalition était née, non pour la défense des intérêts du peuple, mais d’intérêts crypto-personnels d’ individus assoiffés de pouvoir et nourris de rancune et de rancœur.
Ils n’ont pas pu échapper à l’évidence que les bandits finissent toujours par se battre à mort au moment du partage du butin.
Ils ont donc fait tomber leurs masques pour montrer aux Sénégalais et aux Sénégalaises leurs véritables visages.
Ces gens qui sont en train de se crêper le chignon, de s’entredéchirer pour des postes de député ont montré qu’ils ne sont pas dignes de la confiance du peuple pour la gouvernance de ce pays qui est une affaire très sérieuse.
Comment une personne disqualifiée pour participer à toute élection peut-elle être mise au devant de la scène pour confectionner la liste des candidats avec la complicité de Ousmane Sonko et au détriment d’une dizaine de leaders membres de la même coalition qui ont fini par faire un communiqué pour s’insurger contre la forfaiture du duo comploteur en ces termes :
« Malheureusement ce que l’on constate, c’est l’effritement, la disparition de ces valeurs les plus essentielles pour nous fondateurs ou initiateurs de cette coalition notamment la question de l’éthique et de la justice»
Ils ajoutent :
« Nous avons remarqué que la conséquence des investitures nous amène à nous poser énormément de questions sur la manière avec laquelle non seulement ces investitures se sont passées, mais surtout nous a suscité des inquiétudes fondées sur notre aptitude à, demain, reproduire les aspirations des Sénégalais au sommet de l’Etat».
Ce sont bien des leaders de Yewi Askan Wi qui parlent.
Si c’est pas l’implosion ça lui ressemble beaucoup et comme le dit l’adage : « Quelle que soit la longueur de la nuit, il arrivera toujours un moment où le soleil se lève. »
Demain il fera jour et les visages seront découverts.
« Yewi yewwe ku na !!! »

Ibrahima Baba SALL
Député Maire de Bakel.


Source: yerimpost.com